Fonctionnement des cellules CAR-T

Myélome multiple et cellules CAR-T

Pr Philippe Moreau

Le traitement par cellules CAR-T (Cellules Lymphocytes T porteuses d’un récepteur chimérique) constitue une nouvelle forme d’immunothérapie très innovante et est utilisé dans plusieurs hémopathies malignes dont le myélome multiple. Cette immunothérapie repose sur la modification génétique en laboratoire du système immunitaire du patient, en introduisant un gène dans ses lymphocytes T afin de les munir d’un récepteur artificiel, dit chimérique (le CAR). Les lymphocytes T du patient sont alors capables de reconnaître les cellules cancéreuses, de s’activer contre celles-ci et de les détruire efficacement. Dans le myélome multiple, l’indication du traitement par cellules CAR-T s’applique pour des patients récidivants ou réfractaires, après trois ou quatre lignes de traitement antérieures ou plus. Cette page permet de mieux comprendre cette innovation thérapeutique et les étapes du parcours de soin des patients atteints de myélome multiple traités par cellules CAR-T.

IOBook : Commandez gratuitement son livre patient

Les étapes du parcours de soin

d'un patient traité par cellules CAR-T
1. Éligibilité et sélection du patient
2. Collecte et modification des lymphocytes T
3. Injection des cellules CAR-T
4. Suivi du patient après l'injection

Parcours de soin

Les étapes

Les étapes du parcours de soin du patient

Dr Karlin, CHU Lyon Sud

Le parcours de soins d'un patient traité par cellules CAR-T se compose de différentes étapes. Le parcours de soins commence par la prise de décision de l'équipe médicale lors de la RCP. Lorsque la décision de traiter est prise par l’équipe soignante et que le patient est d’accord, les cellules du patient sont collectées par leucaphérèse et modifiées génétiquement. Pendant ce temps des thérapies « d’attente » peuvent être mises en place. Le patient est ensuite hospitalisé pour recevoir une chimiothérapie dite de lymphodéplétion puis l’injection des cellules CAR-T. Le patient reste ensuite à l’hôpital pour la surveillance des effets secondaires.

Sélection et éligibilité des patients

Pr Moreau, CHU Nantes

Pour recevoir les cellules CAR-T, les patients doivent être sélectionnés. Les patients doivent avoir échappé à des classes thérapeutiques bien précises, être à un stade avancé de leur maladie et avoir un bon état général. Cette sélection se décide lors de Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP). Le patient éligible est traité dans son centre s’il est qualifié à l’utilisation des cellules CAR-T, sinon il sera référé vers un autre centre qui lui sera qualifié.

Prise en charge du patient : de l'aphérèse à l'injection

Madame François, CHU Nantes

Après la décision prise en RCP, le patient est vu en consultation, avec le médecin et l’infirmière, pour lui expliquer le traitement et les effets secondaires. Avant l’aphérèse, l’état veineux du patient est vérifié puis l’aphérèse peut avoir lieu à l’EFS. Entre l’aphérèse et l’injection des cellules CAR-T, certains patients bénéficient de thérapie « d’attente » si cela est nécessaire. Le patient est ensuite vu en consultation de pré-lymphodéplétion pour recevoir l’accord du médecin pour continuer les étapes. Après la lymphodépletion, le patient reçoit l’injection des cellules CAR-T.

Suivi du patient : les effets indésirables après l'injection des cellules CAR-T

Dr Gastinne, CHU Nantes

Après la ré-injection des cellules au patient, 3 effets secondaires peuvent être observés : le syndrome de relargage cytokinique, des troubles neurologiques et le risque infectieux. Ces effets indésirables sont connus et bien pris en charge par l’équipe médicale et les différents services.

Suivi du patient : durées d'hospitalisation et hôpital de jour

Dr Gastinne, CHU Nantes

La lymphodéplétion se fait plus souvent en hôpital de jour mais peut se faire en hospitalisation. La ré-injection des cellules CAR-T se fait généralement 5 jours après, en hospitalisation. Celle-ci se poursuit pour surveiller la survenue des effets secondaires. 15 jours après l’injection des cellules CAR-T, la plupart des patients peuvent quitter l’hôpital. Les patients restent ensuite à proximité de l’hôpital pendant 2 semaines pour plusieurs consultations. Des surveillances mensuelles ont ensuite lieu.

Paroles d'experts

Le fonctionnement BCMA : une cible pour les cellules CAR-T

Dr Manier, CHU Lille

Les immunothérapies permettent de réactiver le système immunitaire des patients atteints de cancer. Les cellules CAR-T reconnaissent une cible principale : la protéine BCMA, exprimée à la surface des plasmocytes anormaux.

Essais cliniques et cellules CAR-T

Pr Leleu, CHU Poitiers

Les essais cliniques permettent d'évaluer la non-toxicité, la tolérance et l'efficacité d'une stratégie thérapeutique. Plusieurs critères permettent d'évaluer l'efficacité des cellules CAR-T dans le myélome multiple : la réduction de la masse tumorale et la correction des désordres créés par la maladie. D'autres essais cliniques sont à venir.

Les évolutions des cellules CAR-T

Pr Moreau, CHU Nantes

Les cellules CAR-T ont prouvé leur efficacité dans les stades avancés du myélome multiple. Des essais cliniques sont en cours et d'autres sont à venir pour démontrer l'efficacité des cellules CAR-T dans des stades plus précoces de la maladie. Les cellules CAR-T doivent montrer une efficacité supérieure à celle des traitements conventionnels, pour cela des essais comparatifs sont mis en place.

Rôle de l'infirmière dans le parcours de soin du patient

Madame François, CHU Nantes

L'infirmier(e) a un rôle essentiel dans le parcours de soin d'un patient traité par cellules CAR-T. L'infirmier(e) permet la coordination des soins avec plusieurs intermédiaires telles que la programmation de l'aphérèse avec l'EFS et la programmation de l'injection avec l'unité de thérapie cellulaire. L'infirmier(e) est également la personne référente pour le patient en cas de questions.

Témoignages patients et association AF3M

Témoignage patient

À venir très prochainement...

Témoignage patient

À venir très prochainement...

Hôpitaux en France

Centre qualifiés à délivrer les cellules CAR-T (Juin 2022)

CLIQUEZ SUR LA CARTE ET DÉCOUVREZ
LES CENTRES QUALIFIÉS POUR DÉLIVRER LES CELLULES CAR-T DANS LE MYÉLOME MULTIPLE

Hôtel-Dieu - CHU de Nantes
1 place Alexis-Ricordeau,
44000 Nantes
02 40 08 33 33
Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier
191 Av. du Doyen Gaston Giraud,
34295 Montpellier
04 67 33 67 33
CHU de Poitiers
2 Rue de la Milétrie Cs 90577,
86000 Poitiers
05 49 44 44 44
Centre hospitalier universitaire F.Mitterrand Dijon-Bourgogne
14 Rue Paul Gaffarel,
21000 Dijon
03 80 29 30 31
CHU de Lille
2 Av. Oscar Lambret,
59000 Lille
03 20 44 59 62
IUCT Oncopole
1 Av. Irène Joliot-Curie,,
31100 Toulouse
05 31 15 50 50
Hôpital Lyon Sud - HCL
165 Chem. du Grand Revoyet,
69495 Pierre-Bénite
08 25 08 25 69
Hôpital Saint-Louis AP-HP
1 Av. Claude Vellefaux,
75010 Paris
01 42 49 49 49
Hôpital Saint-Antoine AP-HP
184 Rue du Faubourg Saint-Antoine ,
75012 Paris
01 49 28 20 07
CHU Rennes - Hôpital Pontchaillou
2 rue Henri Le Guilloux,
35033 Rennes
02 99 28 43 21
Institut Paolo Calmettes
232 Bd de Sainte-Marguerite,
13009 Marseille
04 91 22 33 33

Avec le soutien institutionnel des laboratoires

Recevez toute l'actualité NetCancer

Abonnez-vous à la newsletter NetCancer pour recevoir toute notre actualité par email en exclusivité.

Newsletter gratuite réservée aux professionnels de santé.