• Posologie

    Patients adultes : 300 mg à prendre une fois par jour, avec ou sans aliment, à peu près à la même heure chaque jour.

    En cas d’oubli d’une dose, celle-ci doit être prise aussitôt que le patient s’en rend compte. Si le délai avant la prise de la dose suivante est inférieur à 12 heures, le patient ne doit pas prendre la dose omise. Les patients ne doivent pas prendre une dose double (deux doses en même temps) afin de compenser la dose oubliée.

    Patients pédiatriques : la posologie doit être établie en fonction de la surface corporelle en mg/m2 . Les patients et personnels soignants doivent avoir à disposition le guide posologique. Ils doivent être informés de la posologie initiale conforme à la prescription initiale et de toute adaptation posologique ultérieure.

    • Surface corporelle de 0,7 à <0,9m2 : 100 mg tous les deux jours, puis augmentation à 100 mg par jour en cas de bonne tolérance après 8 semaines à la posologie  initiale.
    • Surface corporelle de 0,9 à <1,2m2 : 100 mg/j, puis schéma  sur 7 jours 100-200-100-200-100-200-100 mg en cas de bonne tolérance après 8 semaines à la posologie initiale. Possibilité de réduction à 100 mg tous les deux jours.
    • Surface corporelle de 1,2 à <1,6m2 : schéma sur 7 jours 100-200-100-200-100-200-100, puis 200mg/j en cas de bonne tolérance après 8 semaines à la posologie initiale. Possibilité de réduction à 100mg/j.
    • Surface corporelle >1,6 : 200mg/j, puis 300mg/j en cas de bonne tolérance après 8 semaines à la posologie initiale. Possibilité de réduction à un schéma sur 7 jours : 100-200-100-200-100-200-100.

    A partir de 0,9m2 de surface corporelle, la survenue d’un effet indésirable nécessitant une réduction de posologie doit entraîner la suspension du traitement pendant au moins une semaine.

    Lire la suite
  • Mode d'action

    Le vandétanib inhibe la migration, la prolifération et la survie de cellules endothéliales stimulées par le VEGF et la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dans des modèles d’angiogenèse in vitro. De plus, le vandétanib inhibe le récepteur à tyrosine kinase EGFR stimulé par le facteur de croissance épidermique (EGF) dans les cellules tumorales et les cellules endothéliales. Le vandétanib inhibe in vitro la prolifération et la survie cellulaire EGFR-dépendante. Le vandétanib inhibe à la fois la forme sauvage et la majorité des formes mutées activées de RET et in vitro inhibe significativement la prolifération des lignées cellulaires de carcinome médullaire de la thyroïde (CMT).

    In vivo, l’administration du vandétanib a réduit l’angiogenèse induite par les cellules tumorales, la perméabilité des vaisseaux tumoraux et la densité des micro-vaisseaux tumoraux, et a inhibé la croissance tumorale dans des modèles de xénogreffes humaines de cancer chez la souris athymique. Le vandétanib a également inhibé la croissance tumorale de xénogreffes de CMT in vivo.

    Le mécanisme d’action exact du vandétanib dans le CMT localement avancé ou métastatique est inconnu.

    Lire la suite
  • DCI

    Vandetanib

  • Mode de prise

    Pour les patients qui ont des difficultés à avaler, les comprimés de vandétanib peuvent être dispersés dans un demi-verre d’eau non gazeuse. Aucun autre liquide ne doit être utilisé. Le comprimé doit être mis sans l’écraser dans l’eau, remué jusqu’à ce qu’il soit dispersé (environ 10 minutes) et la dispersion obtenue bue immédiatement. Tout résidu dans le verre doit être mélangé avec un demi-verre d’eau et bu.

    Le liquide peut également être administré par une sonde nasogastrique ou de gastrostomie.

    Lire la suite
  • RCP

    • RCP Caprelsa 100 mg, 300 mg EMA03/04/2018
  • Voie de signalisation ciblée

    VEGFR2, EGFR et RET

    Le vandétanib est un inhibiteur puissant du récepteur 2 du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR-2 est aussi connu comme un récepteur contenant le domaine d’insertion kinase [KDR]), et des tyrosines kinase du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR) et récepteurs à tyrosine kinase RET. Le vandétanib est également un inhibiteur sub-micromolaire du récepteur 3 de la tyrosine kinase de l’endothélium vasculaire.

    Lire la suite
Ce contenu est réservé aux professionnels de santé.
Veuillez vous connecter à votre compte, ou créez le ici