• Posologie

    Oncaspar est généralement utilisé dans des protocoles de chimiothérapie, en association avec d’autres agents antinéoplasiques.

    Patients âgées de ≤ 21 ans :

    – Chez les patients dont la surface corporelle est supérieure ou égale à 0,6 m2 est de 2 500 U (équivalent à 3,3 ml d’Oncaspar)/m² de surface corporelle tous les 14 jours.

    – Chez les enfants dont la surface corporelle est inférieure à 0,6 m², la dose recommandée est de 82,5 U (équivalant à 0,1 ml d’Oncaspar)/kg de poids corporel tous les 14 jours.

    Adultes > 21 ans

    La dose recommandée est de 2 000 U/m2 tous les 14 jours.

    Le traitement peut être surveillé en se basant sur l’activité sérique minimale de l’asparaginase, mesurée avant la prochaine administration d’Oncaspar. Si les valeurs de l’activité de l’asparaginase n’atteignent pas les taux cibles, le remplacement par une autre préparation à base d’asparaginase peut être envisagé.

    Lire la suite
  • Mode d'action

    La L-asparaginase catalyse la désamination de l’asparaginase exogène en acide aspartique et ammoniaque. La déplétion de la L-asparagine dans le sérum sanguin entraîne une inhibition de la synthèse des protéines, de l’ADN et de l’ARN, particulièrement dans les blastes leucémiques qui ne peuvent plus synthétiser la L-asparagine, et subissent donc une apoptose.

    À l’inverse, les cellules normales sont capables de synthétiser la L-asparagine et sont moins affectées par sa suppression rapide pendant le traitement par l’enzyme L-asparaginase. La PEGylation ne modifie pas les propriétés enzymatiques de la L-asparaginase, mais elle influence la pharmacocinétique et l’immunogénicité de l’enzyme.

    Lire la suite
  • DCI

    Pégaspargase

  • Mode de prise

    Par voie intraveineuse ou intra-musculaire (si volume<2mL chez l’enfant, 3mL chez l’adulte).

    Lire la suite
  • RCP

    • RCP Oncaspar 750 U/ml EMA31/05/2018
Ce contenu est réservé aux professionnels de santé.
Veuillez vous connecter à votre compte, ou créez le ici