• Posologie

    Cancer du rein à un stade avancé :

    Association à la vinblastine : 3 MUI 3 fois par semaine la première semaine, 9 MUI 3 fois par semaine la semaine suivante et 18 MUI 3 fois par semaine par la suite. Si Roféron-A à la dose de 18 MUI 3 fois par semaine non toléré, posologie peut être réduite à 9 MUI 3 fois par semaine.

    Association au bevacizumab : 9 MUI 3 fois par semaine (3 ou 6 MUI éventuellement initialement, mais la dose recommandée de 9 MUI doit être atteinte dans les 2 premières semaines). Les injections de Roféron-A doivent être administrées après la fin de la perfusion du bevacizumab.

    Mélanome malin après résection chirurgicale : 3 MUI 3 fois par semaine, pendant 18 mois, en commençant au plus tard 6 semaines après l’intervention chirurgicale. En cas d’intolérance, posologie diminuée à 1,5 MUI 3 fois par semaine.

    Leucémie à tricholeucocytes :

    Posologie initiale : 3 MUI/J  pendant 16 à 24 semaines.

    Posologie d’entretien : 3 MUI administrés 3 fois par semaine.

    Sarcome de Kaposi associé au SIDA :

    Posologie optimale pas encore bien établie. Ne pas utiliser conjointement avec les inhibiteurs de protéases. Posologie initiale augmentée progressivement jusqu’à 18 MUI/jour minimum et si possible, 36 MUI/jour.

    Leucémie myéloïde chronique :

    Jours 1 à 3 : 3 MUI/jour, Jours 4 à 6 : 6 MUI/jour, Jours 7 à 84 : 9 MUI/jour. Tous les patients en rémission hématologique complète doivent poursuivre le traitement à la posologie de 9 MUI/jour (posologie optimale) ou de 9 MUI 3 fois par semaine (posologie minimale).

    Lymphome cutané à cellules T :

    Posologie optimale pas établie.

    Posologie initiale : par paliers jusqu’à la dose de 18 MUI par jour. Jours 1 à 3 : 3 MUI/jour, Jours 4 à 6 : 9 MUI/jour, Jours 7 à 84 : 18 MUI/jour.

    Posologie d’entretien : 3 fois par semaine à la dose maximale tolérée par le patient, sans excéder 18 MUI.

    Lymphome folliculaire non-hodgkinien, associé à une chimiothérapie conventionnelle (telle que CHOP): 6 MUI/m2 de J 22 à J 26 de chaque cycle de 28 jours.

    Lire la suite
  • Mode d'action

    L’interféron-alpha exerce ses effets antiviraux en induisant une résistance cellulaire aux infections virales et en modulant les effecteurs du système immunitaire de façon à neutraliser les virus ou éliminer les cellules infectées par le virus. Le mécanisme anti-tumoral n’est pas connu. Il impliquerait une diminution de la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines. Une fois fixé à la membrane cellulaire, l’interféron déclencherait une séquence complexe de réactions intracellulaires et notamment l’induction de certaines enzymes.

    Lire la suite
  • DCI

    Interféron alpha-2a

  • Mode de prise

    Voie sous-cutanée

    Lire la suite
  • RCP

    • RCP Roféron-A 3 millions d’unités internationales (UI) ANSM15/01/2018
    • RCP Roféron-A 6 millions d'unités internationales (MUI) ANSM15/01/2018
  • Voie de signalisation ciblée

    Voie de signalisation de l'interféron alpha

    Lire la suite
Ce contenu est réservé aux professionnels de santé.
Veuillez vous connecter à votre compte, ou créez le ici