• Posologie

    Administration à différentes doses en association avec d’autres chimiothérapies, en fonction du type de GCSH (autologue ou allogénique) et de la maladie.

    Adulte

    GCSH AUTOLOGUE en hématologie : lymphome, lymphome du système nerveux central, myélome multiple : entre 125 mg/m²/jour (3,38 mg/kg/jour) et 300 mg/m²/jour (8,10 mg/kg/jour)  pendant 2 à 4 jours consécutifs avant la greffe (cf RCP pour plus de détails).

    GCSH AUTOLOGUE dans les tumeurs solides : cancer du sein, tumeurs du système nerveux central, cancer de l’ovaire, tumeurs des cellules germinales : entre 120 mg/m² /jour (3,24 mg/kg/jour) et 250 mg/m² /jour (6,76 mg/kg/jour) en une ou deux perfusions quotidiennes, pendant 2 à 5 jours consécutifs (cf RCP pour plus de détails).

    GCSH ALLOGENIQUE en hématologie : lymphome, myélome multiple, leucémie, thalassémie :  entre 185 mg/m² /jour (5 mg/kg/jour) et 481 mg/m² /jour (13 mg/kg/jour) répartie en une ou deux perfusions quotidiennes pendant la durée totale du traitement de conditionnement (cf RCP pour plus de détails).

    Population pédiatrique

    GCSH AUTOLOGUE dans les tumeurs solides : entre 150 mg/m2 /jour (6 mg/kg/jour) et 350 mg/m2 /jour (14 mg/kg/jour) en une seule perfusion quotidienne, administrée pendant 2 à 3 jours avant une GCSH autologue (en fonction des protocoles chimiothérapeutiques), sans dépasser la dose cumulée totale maximale de 1050 mg/m2 (42 mg/kg), pendant la durée totale du traitement de conditionnement.

    GCSH ALLOGÉNIQUE en hématologie : entre 125 mg/m2 /jour (5 mg/kg/jour) et 250 mg/m2 /jour (10 mg/kg/jour) répartie en une ou deux perfusions quotidiennes, administrées pendant 1 à 3 jours consécutifs avant une GCSH allogénique (en fonction des protocoles chimiothérapeutiques), sans dépasser la dose cumulée totale maximale de 375 mg/m2 (15 mg/kg), pendant la durée totale du traitement de conditionnement.

    Lire la suite
  • Mode d'action

    Agents alkylants de la famille des Aziridines qui entraînent des lésions de l’ADN (liaisons covalentes via la formation d’adduits). Ses métabolites (en particulier le TEPA) sont responsables de l’inhibition de la synthèse des désoxyribonucléoprotéines, indispensables à la mitose.

    Lire la suite
  • DCI

    Thiotépa

  • Mode de prise

    Tepadina : voie intraveineuse via un cathéter veineux central, en perfusion de 2 à 4 heures.
    Thiotepa Genopharm : voie intraveineuse et intra musculaire, voie intracavitaire (intrapleurale, intrapericardique, intrapéritonéale) et instillations vésicales

    Lire la suite
  • RCP

    • RCP Tepadina 15 mg /100mg EMA25/01/2018
Ce contenu est réservé aux professionnels de santé.
Veuillez vous connecter à votre compte, ou créez le ici