• Posologie

    Utilisé après prétraitement par le rituximab.

    Le schéma de traitement consiste en deux administrations intraveineuses de rituximab et une administration de solution de [90Y]–Zevalin selon la séquence suivante :

    Jour 1 : perfusion intraveineuse de 250 mg/m² de rituximab

    Jour 7 ou 8 ou 9 : perfusion intraveineuse de 250 mg/m² de rituximab brève (moins de 4 heures) avant administration de la solution de [90Y]–Zevalin, perfusion intraveineuse en 10 minutes de la solution de [90Y]–Zevalin.

     

    Lire la suite
  • Mode d'action

    L’ibritumomab tiuxétan est un anticorps monoclonal murin IgG1 kappa recombinant, spécifique de l’antigène CD20 des lymphocytes B. L’ibritumomab tiuxétan a pour cible l’antigène CD20, situé à la surface des lymphocytes B, tant malins que normaux. Après la liaison avec l’anticorps il n’est ni libéré de la surface ni internalisé.
    L’ibritumomab tiuxétan marqué par l’Yttrium-90 [90Y] se lie spécifiquement aux lymphocytes B exprimant l’antigène CD20, y compris les cellules malignes. L’isotope yttrium-90 est un pur émetteur bêta et le trajet moyen de ses particules est d’environ 5 mm, ce qui lui permet de détruire les cellules cibles ainsi que les cellules voisines.
    La constante d’affinité apparente de l’anticorps conjugué pour l’antigène CD20 est de l’ordre de 17 nM.
    La liaison est très limitée, sans aucune réactivité croisée avec d’autres leucocytes ou d’autres types de tissus humains.
    L’administration préalable de rituximab est nécessaire pour éliminer les lymphocytes B circulants afin de permettre à l’ibritumomab tiuxétan [90Y] d’irradier plus spécifiquement les lymphocytes B lymphomateux. La dose de rituximab est alors inférieure à celle habituellement utilisée en monothérapie à la posologie approuvée.

    Lire la suite
  • DCI

    Ibritumomab tiuxétan

  • Mode de prise

     perfusion intra-veineuse lente (10 minutes)

    Avant l’administration, la pureté radiochimique (en pourcentage) de la solution de [90Y]–Zevalin préparée devra être vérifiée.

    Si la pureté radiochimique moyenne est inférieure à 95%, la préparation ne doit pas être administrée.
    La solution de [90Y]–Zevalin préparée doit être administrée par perfusion intraveineuse lente en 10 minutes.
    La perfusion ne doit pas être administrée en bolus intraveineux.
    Zevalin peut être directement injecté dans la tubulure après avoir arrêté la perfusion intraveineuse. La tubulure doit comporter un filtre de 0,2 ou 0,22 microns, à faible liaison protéique, entre le patient et le robinet permettant les injections. Rincer la tubulure avec au moins 10 ml de solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9%), solution injectable après la perfusion de Zevalin.

    Lire la suite
  • RCP

    • RCP Zevalin 1.6 mg/ml EMA12/12/2017
Ce contenu est réservé aux professionnels de santé.
Veuillez vous connecter à votre compte, ou créez le ici